Hébergement Madagascar

Tamatave
Hotel Miramar Tamatave - copyright Georgia Popplewell

À Madagascar, différentes options d’hébergement s’offrent à vous. Vos choix vont se déterminer en fonction de votre budget, mais également de vos attentes en matière de confort et d’immersion au sein de la population locale.

L’hôtel

Les hôtels de grand standing sont rares à Madagascar. Ils se concentrent dans les zones touristiques comme Nosy Be et Sainte Marie. Les hôtels rudimentaires sont plus nombreux. Cela inclut les bâtiments délabrés au tarif exorbitant et les logements où l’eau n’est jamais chaude.

Heureusement, comme dans toutes les destinations touristiques, il existe un large choix d’hôtels dits classiques. Ces hôtels de catégorie moyenne proposent des chambres équipées de moustiquaires, de douche, d’une télé et d’un ventilateur, voire de la climatisation, selon le degré de “luxe” de l’établissement. Ce sont sans doute ces hôtels dont la déco locale à un charme pittoresque et dont la qualité est à mi-distance du rudimentaire et du luxe qui offrent le meilleur compromis.

Le petit hôtel pas cher

Concernant les petits hôtels pas chers, sachez que vous y trouverez le “confort” le plus rudimentaire, à savoir un bungalow avec un lit et une ampoule. Les murs sont en falafy (palme), le sol est en béton ou en ciment rouge, et le toit est fait de palme. Si la zone est touristique, on peut espérer une petite terrasse pour une pause farniente. Il arrive qu’on trouve des bungalows avec douche privative, mais le plus souvent, les sanitaires sont communs et la douche est “malgache”, c’est à dire de l’eau et un bidon pour la verser (l’eau chaude est exclue).

Il est préférable de s’équiper en papier toilette, car il n’est pas toujours fourni. Prévoyez également votre linge de maison (draps et serviettes), et ne comptez pas subtiliser les échantillons de gel douche de l’hôtel, pensez plutôt à emporter le vôtre.

Loger chez l’habitant

Loger chez l’habitant est un excellent moyen de découvrir le pays dans lequel vous séjournez et de découvrir ses habitants. Si votre séjour passe par des zones plus reculées, il est préférable d’avoir des notions de malgache ou d’être accompagné par un guide, ainsi que d’être au fait des us, coutumes et interdits locaux (fady). S’il n’est sans doute pas nécessaire de rappeler qu’il est préférable d’adopter une attitude respectueuse, n’oubliez pas la culture du pourboire à Madagascar : chaque service mérite gratitude, à savoir un peu d’argent ou un petit cadeau.

Dans les grandes villes et les zones très touristiques, on trouve des maisons d’hôtes élégantes, tenues par des notables ou des vazahas. L’accueil y est souvent bon, mais le tarif est parfois élevé.

Camper

Économique, le camping est également la solution pour profiter des parcs et réserves, les hôtels en étant souvent éloignés. On trouve des terrains où planter sa tente dans chaque parc ou presque. Prévoyez votre matériel, ainsi que vos réserves de nourriture et d’eau. N’oubliez pas la moustiquaire, et méfiez-vous des scorpions, mygales et scolopendres qui pourraient se glisser dans votre tente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.