Vie pratique à Madagascar

toliara Madagascar
Village de Toliara - copyright Mariusz Kluzniak

L’heure locale

Le décalage horaire entre Paris et Tananarive est d’une heure en heure d’été et de deux heures en hiver. Autrement dit, lorsqu’il est 14 h à Paris, il est 15 h à Tananarive en été, et 16 h en hiver.

L’électricité

À Madagascar, aucun adaptateur électrique n’est nécessaire puisque le courant est en 220 Volts et les prises sont les mêmes qu’en France. Certaines zones des grandes agglomérations subissent régulièrement des coupures électriques de plusieurs heures. Heureusement, une grande partie des édifices et des entreprises sont équipés de groupes électrogènes ou de panneaux solaires qui permettent de prendre le relais le temps que l’électricité soit rétablie.

Pensez à glisser une lampe de poche dans vos valises avec un stock de piles, ou, mieux encore, une lampe torche avec dynamo. Certaines régions reculées n’ont pas du tout d’électricité et on s’y éclaire à la bougie ou à la lampe à pétrole.

La langue

À Madagascar, on parle la langue malgache, qui est dérivée de l’indonésien. Toutefois, même si tout le monde ne parle pas le français, on trouve facilement dans toute l’île, en fonction des générations, des personnes parlant français.

Car l’île avait adopté le malgache comme langue d’enseignement entre le début des années 70 et le début des années 90, avant de revenir au français.

Le courrier

Le courrier met beaucoup de temps à parvenir entre la France et Madagascar et il arrive très souvent que les timbres, les cartes postales ou les colis soient abîmés, volés, ou tout simplement non traités.

Le téléphone et l’internet

Pour téléphoner depuis la France vers Madagascar, il faut composer :

  • pour un numéro fixe le 00 261 20 suivi du numéro du correspondant sans oublier l’indicatif régional
  • pour un numéro de portable le 00 261 suivi du numéro de mobile sans le 0

Pour téléphoner de Madagascar vers la France, il faut composer pour les numéros de téléphone fixe et des portables :

  • le 00 33 suivi du numéro du correspondant à neuf chiffres sans le zéro au début

Même si les télécommunications s’améliorent avec le temps, il reste encore des localités difficiles à joindre. Le réseau mobile qui est géré par les sociétés Orange, Airtel et Telma Mobile s’est fortement développé, et les appels sur les lignes fixes, détenues par Telecom Malagasy et Telma se raréfient.

On peut acheter un téléphone bon marché ou débloquer son appareil pour y insérer la carte SIM d’un opérateur local. Le rechargement se fait ensuite avec des cartes prépayées ou en achetant du crédit au moyen d’une carte bancaire. Les appels entre un même opérateur ne sont pas chers, mais pour téléphoner vers des portables d’autres opérateurs ou des fixes, c’est Telma Mobile qui offre les prix les plus intéressants.

Les communications vers la France et l’Europe baissent constamment et on trouve dans les villes importantes des cybercafés équipés d’internet haut débit permettant de passer des appels via internet.

Le téléphone portable

Il est très intéressant d’acheter la carte SIM d’un opérateur local et facile de se procurer un téléphone partout dans Madagascar, le tout pour un budget d’environ 35 000 Ar. Il suffit ensuite d’acheter des cartes prépayées pour recharger la ligne. Les appels reviennent alors beaucoup moins chers que lorsque l’on utilise sa carte SIM française.

On peut également utiliser son téléphone, mais il est nécessaire de le débloquer au préalable. Il est recommandé de tester qu’il est compatible, en vérifiant que la carte SIM fonctionne bien dans l’appareil.

Les courriels

Dans la majorité des villes, on trouve des cybercafés offrant une connexion internet peu rapide. Une vaste opération de câblage est en cours sur Madagascar. De nombreux restaurants, cafés et hôtels de gamme supérieure offrent une connexion WiFi gratuite, mais de piètres qualités et seulement accessible depuis le hall.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *